Mourn for Our Dearest friend- Professor Bernard Stiegler

BY:

Edited BY:Li Shiyu

Source:

2020-08-11

Dear family members and friends of Professor Bernard Stiegler,

Upon hearing the news of the world's sudden loss of Bernard, we, in Hangzhou, are in deep shock and grief beyond words. Please allow us, on behalf of Bernard's friends and readers across the fields of art and thought, to mourn for the sudden death of this great thinker. We feel indescribablely sorrowful for the loss of such a positive and highly creative thinker from the field of philosophy, at a time of human crisis.

Our memory of Professor Stiegler’s first visit to China Academy of Art in the spring of 2015, is still clear and vividly. That spring was the prologue of Bernard’s wonderful journey together with Chinese art and intellectual world. He generously introduced us to a unique system of thought and methodologies of speculativity, unfolding a series of in-depth analysis on themes of technology, Anthropocene and its entropic realities, whilst endowing arts and thought unrevealed new missions. Bernard was an extremely exceptional philosopher, capable of conducting deep thinking and vigorous discourse upon the rapid transitions of current social realities. He was a “discipline-less” person, whose writings encompassed almost all intellectual practices of human beings: philosophy, literature, science and art, throughout numerous contemporary issues ranging from philosophy of technic, media studies, psychanalysis to political economy. His radical personal writings invalidate all disciplinary knowledges of the present. His reflections on technology, capital, education, network, digitalization, artificial memory, libido economy, the ecology of spirit and so forth, open up new realms for future politics and new vision for contemporary art.

Ever since 2015, we’ve had the honour of inviting Professor Stiegler to teach at China Academy of Art every spring. In this art school of largest scale in the globe, his teaching sessions gravitated countless artists and young scholars across the world to gather in Hangzhou. Professor Stiegler’s classroom was like an intellectual engine and a living festival of art and thought. In the past five years, Professor Stiegler participated in numerous art and scholarly events in China, forging deep friendship with many people. Chinese friends all affectionately call him “Si Laoshi”.

From every year's course of Professor Stiegler, we genuinely feel his love and sincerity to China, his fearless and diligent thinking, as well as high expectations on art from the perspective of a philosopher. We’ve been greatly encouraged by him from the innermost. This year, global epidemic has deprived us from the chance to continue the spring date with Si Laoshi, and the sad news yesterday compelled us to bear the forever loss of him. The moments of learning and thinking together with him, shall never recur.

Words fail us. We are steeped in intricate sentiments of missing and appreciation towards Professor Stiegler. Thanks for the wisdom and hope, the lustre of his philosophical practice, as well as the brilliance of his thought and love that he brought to us. We are sincerely grateful to his self-forgetful friendliness to China Academy of Art, and his tremendous contribution to the artistic and academic fields in China.

We shall carry on thinking and acting for retention and growth of his questions, thoughts and care; we hope that, through our actions, we could go ashore the place we visioned together with Professor, continuing and guarding this “infinite game”.

May the soul of our admired teacher and great friend rest in peace!
Dearest Si Laoshi, have a safe trip home.



                                                                                                                  Staff and Students from China Academy of Art
                                                                                                     Friends from the Art and Scholarly Fields across China
                                                                                                                                                                 August 7th, 2020
                                                                                                                                                                Hangzhou, China

 

 

 

 

Chère famille de Bernard Stiegler, chères amies et chers amis,

 

À la nouvelle de la disparition soudaine de Bernard dans la lointaine ville de Hangzhou, un grand silence s’est abattu sur nous tous. Aucun mot ne pût exprimer notre stupéfaction et notre tristesse.

 

Au nom de tous les amis, connaissances, lecteurs et lectrices de Bernard du monde artistique et intellectuel chinois, nous vous présentons nos plus sincères condoléances pour sa disparition soudaine et la perte d'un penseur prolifique et très créatif en cette période si particulière de crise humaine !

 

Dès son arrivée à l'Académie des Arts de Chine, à Hangzhou au printemps 2015, Bernard a démarré son merveilleux voyage avec les artistes et intellectuels chinois venus des quatre coins de Chine. Avec justesse, il nous a apporté un système de pensée et un sens critique uniques qui nous ont permis de nous ouvrir à une analyse différente sur les technologies, l'Anthropocène et l’entropie. Il a partagé avec nous une nouvelle vision de la pensée et de l'art. Bernard était l'un des rares philosophes capable d’un grand discernement et d'exprimer avec conviction les grandes mutations de notre époque. C’était un homme qui “n’appartenait à aucun discipline” : il écrivait sur la philosophie, la littérature, la science, l'art et toutes les pratiques intellectuelles de l'humanité, sur tous les sujets contemporains de philosophie, de technologie, d'études des médias, de psychanalyse et d'économie politique. Sa pensée vive et libre re-questionnait les connaissances disciplinaires existantes. Il a su, avec beaucoup d’élégance et d’intelligence, ouvrir des espaces de réflexion dans les domaines des nouvelles technologies, de l’internet, du capitalisme, de l’éducation, du numérisation, de la mémoire artificielle, de l'économie libidinale et de l'écologie spirituelle. Ses réflexions ont ouvert de nouveaux espaces de réflexion sur la politique à venir ainsi que sur l'art contemporain.

 

Tous les printemps, depuis 2015 et durant plus d’un mois, Bernard enseignait à l'Académie des arts de Chine, l’une des plus importantes écoles d’art de Chine. Attirant des artistes et de jeunes universitaires du monde entier à se réunir à Hangzhou, ses conférences étaient un véritable moteur intellectuel, un festival d'art et d'idées.
Au cours de ces cinq dernières années, Bernard a partagé avec nous de nombreuses activités, dans les milieux artistiques et universitaires chinois. Lors de ces séjours en Chine, nous partagions avec lui de nombreuses discussions et réflexions pendant des réunions et de repas très fraternels. Peu à peu, nous avons noué des liens d’amitiés sincères. Nous l’appelions affectueusement "Professeur SI.”

 

Lors de ses séjours en Chine, chaque année, nous étions touchés par ses connaissances et l’affection sincère que Professeur SI portait à la Chine. Il avait une grande générosité de transmettre sa pensée sophistiquée et audacieuse de l’art à ses étudiants chinois. Chaque année, ils l’attendaient avec beaucoup d’impatience.
En cette année 2020, en raison de la pandémie, Professeur SI n’a pas pu se rendre en Chine.
La triste nouvelle de sa disparition pour toujours nous a fait perdre Professeur SI mais aussi l’occasion unique d’apprendre et de réfléchir autrement à ses côtés.

 

Il nous manque. Il nous manque déjà ! Il ne saura jamais combien nous lui sommes reconnaissants et combien nous le remercions du fond du coeur !
Merci Professeur SI pour votre sagesse et l'espoir que vous avez su nous apporter. Merci pour l'éclat de votre pratique philosophique. Merci pour votre pensée et votre amour. Merci pour votre amitié avec l'Académie des Arts de Chine. Merci pour votre énorme contribution intellectuelle au monde artistique et universitaire chinois. Merci pour votre générosité, Merci.

 

Cher Professeur SI, cher professeur bien-aimé, cher grand ami repose en paix !
Bon voyage !

 

 

                                                                                               Enseignants et étudiants de l'Académie des arts de Chine

                                                                                                    Les amis des milieux artistiques et intellectuels chinois

                                                                                                                                                                   Le 7 août 2020

                                                                                                                                                            à Hangzhou, Chine